« Chers actionnaires,

 

Dans les moments encore incertains et difficiles que nous vivons, j’espère tout d’abord que vous et vos proches allez bien. L’année 2020 aura été marquée par une crise sanitaire sans précédent, qui a impacté nos vies, nos économies et nos entreprises. Tout au long de ces derniers mois, nos équipes se sont mobilisées de manière exceptionnelle pour accompagner nos clients. Nous avons, par exemple, octroyé en France 18 milliards d’euros de PGE (Prêts Garantis par l’Etat) et reçu plus de 98 200 demandes de nos clients entreprises. Nous avons également su adapter notre organisation du travail, ce qui nous a permis d’assurer la continuité de nos activités au service de nos clients tout en préservant la santé de nos collaborateurs.

Les résultats de ce quatrième trimestre confirment le rebond des performances de nos métiers observé dès le troisième trimestre. Dans un environnement exigeant, nos activités de banque de détail en France et à l’international ont fait preuve de résilience, la croissance a été solide dans les services financiers et les métiers de financement et de conseil et les activités de marché ont confirmé la normalisation progressive de leurs performances. Dans le même temps, nous avons maintenu une stricte discipline dans la gestion de nos coûts et avons continué à mener une stratégie de provisionnement prudente. Au total sur le trimestre, nous avons réalisé un résultat net part de Groupe sous-jacent de +631 millions d’euros et un résultat net part de Groupe comptable de +470 millions d’euros.

Plus globalement, l’année 2020 aura été une année très contrastée pour le Groupe. Nous avons connu un premier semestre difficile, très pénalisé par les impacts de la crise du fait notamment de l’arrêt brutal de nos économies et de chocs sur les marchés financiers. Ces impacts se sont traduits par un résultat net sous-jacent nul et une perte comptable compte tenu de dépréciations exceptionnelles de goodwill et d’impôts différés actifs. Le second semestre se caractérise au contraire par l’amélioration des performances de tous nos métiers et un profit solide. Sur l’ensemble de l’année, le résultat net sous-jacent ressort au total à 1,4 milliard d’euros, le résultat comptable étant une perte de 258 millions d’euros. Sur l’ensemble de l’année, nos coûts baissent et notre coût du risque est maîtrisé, incluant par ailleurs d’importantes provisions pour couvrir les éventuels défauts de 2021 et 2022 et reflétant la qualité de notre portefeuille de crédits.

Au total, au cours de cette année exceptionnelle, nous aurons montré notre capacité d’adaptation et la résilience de nos métiers. Nous terminons l’année avec un niveau de capital en progression et une situation de liquidité très robuste. Au cours du second semestre, nous avons pu également tracer des trajectoires stratégiques ambitieuses pour nos métiers et créatrices de valeur. Nous avons ainsi posé des bases solides sur lesquelles nous bâtirons notre avenir.

Nous sommes heureux que le superviseur européen nous permette, comme aux autres banques européennes, de reprendre le paiement d’un dividende. Nous proposerons ainsi, à l’Assemblée générale du 18 mai prochain, le versement d’un dividende de 0,55 euro par action en numéraire, montant calculé respectant le maximum recommandé par la Banque Centrale Européenne (BCE). Nous envisageons également de lancer un programme de rachat d’actions au quatrième trimestre 2021 d’un montant équivalent à celui consacré au paiement du dividende (environ 470 millions d’euros), sous réserve de la non-reconduction de la recommandation de la BCE et de l’autorisation de sa mise en œuvre. Ce rachat d’actions contribuerait au renforcement du résultat par action dans les prochaines années.

Tout en restant lucides sur le niveau encore élevé d’incertitude concernant l’environnement sanitaire et économique, nous nous engageons dans l’année 2021 avec confiance et détermination, en étant convaincus qu’elle sera une année de rebond de nos performances financières et avec comme priorité l’exécution de nos initiatives stratégiques. Parmi celles-ci, je citerai en particulier le rapprochement de nos réseaux Société Générale et Crédit du Nord qui nous permettra d’accroître d’une part notre qualité de service et donc la satisfaction de nos clients, et d’autre part l’efficacité de nos réseaux, ou encore le plan de développement ambitieux de Boursorama.

Enfin, cohérents avec notre raison d’être, nous continuerons à accompagner nos clients dans la sortie de crise et dans toutes les transformations que cette crise accélère, plus particulièrement les transformations autour du digital et des enjeux de responsabilité sociale et environnementale. Ces deux thématiques sont centrales dans notre stratégie. Notre engagement en matière de finance responsable est reconnu par les agences de notations extra-financières et nous souhaitons renforcer notre leadership dans ce domaine. Nous voulons également rester à la pointe de l’utilisation des technologies numériques pour rendre l’accès à nos services plus accessible et fluide.

Je tiens à vous remercier encore une fois pour votre fidélité et la confiance que vous avez placée dans notre Groupe ainsi que votre engagement de long terme à nos côtés. »


Frédéric Oudéa 
Directeur général

Revenir à la Lettre de l'actionnaire